mercredi 23 mars 2011

Scottish Adventure - Jour 3

7h, le réveil sonne. Il est tôt mais nous avons rendez-vous dans 45 minutes avec notre guide pour un tour de trois jours à travers l'Ecosse qu'on a réservé sur le site Macbackpackers.

A peine installés dans un mini car et entourés d'une petite vingtaine d'autres touristes (Australiens, Américains et Asiatiques), que Michael (aka Mike) notre guide et chauffeur, nous annonce une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise c'est qu'on va avoir du "blizzard" (en anglais dans le texte) et la bonne c'est qu'on va avoir de la neige. Bon, on n'est pas vraiment venu pour ça mais tant pis. Il annonce la couleur : on n'a pas le droit de dormir ni d'écouter son lecteur MP3 puisqu'il va nous parler ou diffuser de la musique écossaise tout le long. Ça promet !

Aussitôt dit, aussitôt fait, Mike nous balance Franz Ferdinand dans les oreilles et commente les différents monuments, devant lesquels nous passons ou nous donne un cours de mythologie celte.

Le premier arrêt se fait juste après Perth dans un coin perdu qu'on appelle Hermitage. Un lieu étrange au milieu de la forêt. Nous pénétrons dans une espèce de vestibule avec une grande porte. Mike nous raconte l'histoire d'Ossian, et nous explique que c'est ici que venait se retirer de célèbres auteurs pour venir écrire. Puis la porte s'ouvre et un vent frais nous frappe le visage laissant une vue des plus belles sur une cascade bruyante. Ce vert, cette neige et cette lumière rendent l'endroit magique. Una ambiance digne du Seigneur des Anneaux.

Nous reprenons la route à travers les flocons. Ça y est, nous sommes officiellement dans les Highlands.

Non loin d'Inverness, Mike nous dépose à Tomatin une distillerie de Whisky. A l'intérieur nous attend un petit verre de whisky. Je dois dire que je n'ai pas aimé, c'est chaud et ça a un peu le goût de médicament. Mais au moins j'ai goûté !

Après une leçon d'histoire sur les fameux Highlanders et leurs clans, nous nous arrêtons pour aller voir le champ où s'est déroulé la bataille de Culloden en 1746. La bataille qui disloquera les clans jacobites. C'est assez impressionnant et émouvant de marcher là où s'est déroulé une barbarie innommable il y a un peu moins de trois siècles.

Un des lieux les plus connu des Highlands est le Loch Ness (à prononcer LoR Ness). Tout le monde connais la légende de Nessie, ce monstre qui vit dans le lac depuis des siècles sans que personne ne l'ait jamais vraiment vu. En tout cas il y en a qui, malgré le froid, n'ont pas eu peur d'y plonger dedans ! Sur la rive nous apercevons les ruines du château de Urquhart.

Il n'y a vraissemblamerment qu'une seule route qui court entre les montagnes inhabituellement enneigées, où même les lacs sont gelés, et pourtant nous ne croisons personne, nous sommes comme seuls au monde, c'est surréel.

La fin de journée approche et nous arrivons aux portes de l'île de Skye. Je ne suis jamais allée aussi au nord du globe !

Mais avant de franchir le pont qui relie l'ile au "continent", si je puis dire, nous nous arrêtons quelques minutes pour admirer la vue sur le château d'Eilean Donan et les montagnes des Highlands.

Ce soir nous dormons à Kyleakin, un village au bord de l'eau calme. Les Norvegiens appellent ça des fjords, ici on dit Loch. D'ailleurs l'architecture et l'ambiance fait très nordique. On n'a plus trop l'impression d'être en Grande Bretagne.

Notre auberge est très pittoresque et notre chambre a une vue directe sur le port. En fait tout notre groupe se trouve dans une annexe de l'auberge de jeunesse, une grande maison rien que pour nous !

Vers 18h30 nous décidons d'aller manger au pub Saucy Mary (Marie la coquine), nous y retrouvons Michael en grande conversation avec des locaux, les yeux rivés sur l'écran de télé qui diffuse les infos. Nous nous installons et c'est là que nous découvrons les dernières nouvelles. Le Japon submergé par un tsunami… A ce moment là on est loin de se douter des proportions que ça allait prendre. Du coup ça nous permet de discuter et de lier contact avec les autres. De fil en aiguille, les sujets de conversation défilent et on passe un très bon moment tous ensemble.

On rentre se coucher pas trop tard puisque la journée à été fatigante et celle du lendemain promet de l'être autant, voire plus !

mardi 22 mars 2011

Scottish Adventure - Jour 2

Lever à 8h30 pour ce deuxième jour. Et devinez quoi ? Il fait beau ! Si si, le ciel est bleu ! Au programme ce matin : la visite du château d'Edimbourg. £14, ouch, mais on le savait. J'y étais déjà allée, mais ça vaut vraiment le coup, et j'avais envie de voir la tête de mon Amoureux découvrant tous les trésors qui s'y cachent.

Il fait beau mais il y a un vent à décorner les bœufs, et en plus il est très froid. Il fait beau mais à peine rentré dans un musée du château qu'il se met à tomber des cordes. On visite, et vingt minutes plus tard en sortant, le grand soleil est de retour. Un temps typiquement écossais, j'adore ! Nous restons au château toute la matinée, il y a de quoi faire.

A midi, mon Amoureux veut manger du Haggis. Je décide alors de l'emmener dans un petit pub où je suis déjà allée pour en manger, enfin si j'arrive à le retrouver. Et aussi histoire de frimer genre je connais la ville, lol. C'était il y a quatre ans, je ne me souviens plus très bien du nom, mais un pub à la devanture rouge me semble familier : The Last Drop. Nous entrons, et là j'en suis sûre, c'est bien celui-là. Nous commandons tous les deux du Haggis. Mmmm, c'est bon. Je ne saurais pas le comparer à un plat français, mais c'est pâteux comme le boudin, ça en a un peu le goût, mais il serait haché avec plein d'autres abats, de l'avoine et des épices. Ça se mange avec des pommes de terre et des rutabagas, un vrai plat du moyen-âge !

En sortant, nous allons visiter un cimetière, n'oublions pas que nous sommes dans une ville où les fantômes sont rois. Dans ce cimetière nous cherchons la tombe d'un petit chien prénommé Bobby. Sa statue trône devant l'entrée et c'est la plus photographiée d'Ecosse. C'est un peu le Manneken-Pis d'Edimbourg. Son histoire est émouvante. Lorsque son maître est mort, il est resté auprès de sa tombe chassant les ivrognes jusqu'à la fin de sa vie.

Une mini pluie fine tombe, mais ce n'est pas gênant et de toutes façons il fera sûrement beau dans cinq minute. Bingo ! Arrivés sur Calton Hill, le ciel est dégagé, et nous permet d'admirer la vue à 360° sur la ville : Old Town, New Town, et le port.

Le soleil commence à se coucher, il est temps pour nous de trouver un endroit pour manger. Sur le chemin, un vieux cimetière attire notre attention. Les pierres tombales sont enchevêtrées, cassées, tombées. Je n'aimerais pas me trouver là seule, la nuit, scary…

La marche et les visites ça creuse, on a envie de se remplir la panse avec un bon burger. Ça tombe bien, dans le guide il y a un resto que j'ai déjà testé, hé hé (oui je frime encore). On se rend à l'adresse marquée, mais rien. Impossible de le retrouver. Je demande à un commerçant du coin qui me dit que le resto a déménagé dans New Town il y a peu de temps. Arf. On nous en conseille un autre un peu plus loin mais les burgers ne sont pas aussi fameux du tout, je suis déçue.

lundi 21 mars 2011

Scottish Adventure - Jour 1

Ça fait bien longtemps que je n'ai pas tapoté sur mon ptit clavier pour narrer un voyage. Et pourtant depuis deux ans je suis allée à Rome, à Londres deux fois, en Angleterre encore et à Barcelone. Vous avez échappés à tous ces comptes rendus, mais ne criez pas victoire, là vous allez en manger !

Sept jours, c'est le nombre de jours qu'a duré mon voyage en Ecosse ! Si vous suivez mes aventures depuis au moins 4 ans, vous savez que j'y suis déjà allée par deux fois. Et comme le dit le célèbre dicton : "Jamais deux sans trois" ah ah. Sauf que cette fois-ci je ne me suis pas cantonnée à Edimbourg. Nous sommes allés plus au nord. Ah, oui, mon Amoureux était là aussi ! En fait c'était même un peu son rêve d'aller en Ecosse. Bon ok, je crois que c'est plus moi qui l'accompagnais, lol.

Pour résumer le concept du voyage, je crois qu'il y a un mot anglo-saxon qui le résume assez bien :CHEAP. Qui dit "cheap", dit compagnie low cost, auberge de jeunesse et restos dans la catégorie "bon marché" du guide du Routard.

Nous sommes partis mercredi en fin d'aprem dans notre compagnie "cheap" : Easy Jet. Et bien elle n'est pas mal du tout. Aucun retard et surtout on peut se placer où on veut. A nous les fenêtres !

P1080107.JPG

Deux heures plus tard, nous atterrissons à "Edinburgh" (prononcer "EDINBRA" en n'oubliant pas de rouler le R, d'ailleurs roulez tous les R de ce récit, ça fera plus écossais, ou italien, je ne sais plus). Il pleut. Rien d'original. Il fait nuit. Là c'est plus étrange puisqu'il est à peine 18h (merci le décalage horaire).

P1080172.JPG

Nous arrivons dans notre "cheap" auberge de jeunesse (£11 la nuit) où on nous attribue la chambre des Quatre Mousquetaires. Je vais dormir dans le lit d'Athos, exciting ! Et en plus nous sommes au cœur de Old Town, la partie historique et moyenâgeuse de la ville.

Après avoir déposé nos affaires, nous repartons à la recherche d'un "cheap" resto pour manger. Le Routard nous guide, vers un petit Indien dans New Town (pas si nouvelle que ça puisque le quartier date du 18ème siècle). Pas cher, très copieux (j'a à peine mangé la moitié de mon plat !) et bon. Le seul hic c'est que les Ecossais mangent tôt, et donc à 19h30, on était les seuls clients, il était difficile d'arriver plus tôt.

P1080178.JPG

Pour profiter de la soirée, on part faire une petite balade sous la pluie et dans le vent… ça commence bien. On ne rentre pas trop tard histoire de se lever tôt pour profiter à fond de la journée du lendemain.

Une petite scotcherie avant de terminer : les Ecossais ont leur propres billets de banque !

P1080180.JPG

See you...